Quelle formation suivre pour devenir nutritionniste ?

Le diététicien-nutritionniste est un spécialiste de la nutrition qui accompagne des personnes en surpoids ou souffrant de problèmes cardio-vasculaires afin que celles-ci se sentent mieux dans leur corps. Étant un professionnel du secteur paramédical, sa principale mission consiste à corriger un régime déséquilibré, qu’il adapte aux besoins de chaque individu qu’il accompagne. Il conseille également sur la meilleure façon de s’alimenter. Sa fonction peut être curative autant que préventive. Vous souhaitez vous lancer dans cette carrière ? On vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur la formation dieteticienne.

Qu’est-ce qu’un diététicien-nutritionniste ?

Un diététicien-nutritionniste est un spécialiste paramédical dont le travail tourne principalement autour de la nutrition. Sa mission est à la fois de prévenir l’apparition de pathologie et de soigner certaines maladies déjà présentes. Son travail varie en fonction du secteur dans lequel il exerce et des personnes à sa charge.

Dans un établissement de santé tel qu’un hôpital, ce professionnel, en collaboration avec un médecin-nutritionniste, élabore les différents menus et en évalue la qualité : le menu normal à destination des patients qui ne requièrent aucun régime alimentaire particulier ; le menu destiné à ceux qui suivent une précaution alimentaire particulière (comme les personnes hypertendues ou en surpoids…) ; et le menu du personnel hospitalier.

En cabinet, le diététicien propose une alimentation adaptée à chaque patient qui vient lui demander conseil selon le métabolisme et l’état de santé de ce dernier : surcharge pondérale, maigreur, obésité, diabète… Il fixe des objectifs et des méthodes pour aider son patient à retrouver un bon équilibre alimentaire.

Au sein d’un établissement scolaire, d’un restaurant d’entreprise ou d’une cantine, le diététicien veille à l’apport nutritionnel de la nourriture. Il est chargé d’élaborer le cahier des charges et d’appliquer la législation relative à l’alimentation.

Retrouvez les types de formation disponibles pour devenir diététicien-nutritionniste sur www.nutritionniste-paris.fr.

Quelles qualités doit avoir un diététicien-nutritionniste ?

Après avoir fini sa formation, le diététicien devra accompagner et aider ses clients à retrouver le bon équilibre en matière de nutrition dans le but d’avoir une hygiène de vie saine. Ce n’est donc pas un métier « facile » et plusieurs qualités sont attendues chez ce spécialiste.

Mis à part ses connaissances approfondies des besoins nutritionnels spécifiques à chaque type de patient, un bon diététicien-nutritionniste doit avant tout disposer d’une bonne aisance relationnelle et d’une bonne capacité d’écoute. Comme il sera constamment en contact direct avec ses clients, ces qualités permettront de les mettre en confiance. Il aura besoin de diplomatie et avoir des notions de psychologie pour corriger ses patients en cas d’erreur alimentaire sans pour autant les culpabiliser.

Une autre qualité nécessaire est le sens de la pédagogie. Durant toute sa carrière, il apprendra à ses clients comment adopter un bon régime et suivre les différentes règles alimentaires chez eux.

Le diététicien doit aussi faire preuve de rigueur et de créativité afin de dresser des menus bien variés. L’alimentation devra parfaitement s’adapter au profil de la personne et de son état de santé.

Formation, études… Comment devient-on diététicien-nutritionniste ?

Avant d’exercer en tant que diététicien-nutritionniste, il faut posséder le bon diplôme. Attention, exercer sans formation adéquate est passible de sanctions pénales.

Pour suivre une formation dieteticienne, il faut avoir le bac, de préférence un bac S. Il est également possible de passer un bac Sciences et technologies de la santé et du social, ou encore un bac Sciences et technologies de laboratoire.

Après le bac, deux types de formation sont accessibles : le BTS diététique et le DUT génie biologique spécialisé en diététique. Les études durent deux à trois ans. On y enseigne, entre autres, la biologie, la physiologie et la physiopathologie, la biochimie, la nutrition et l’alimentation, les techniques culinaires et les sciences humaines. Avec 20 semaines de stage en tout, la première année se passe en restauration collective tandis que la deuxième se déroule dans un centre hospitalier.

Après les deux ou trois années obligatoires, le diététicien aura ensuite le choix de suivre des formations complémentaires : perfectionnement dans certaines pathologies, conduite d’entretiens motivationnels, éducation thérapeutique, etc. Ces évolutions lui permettront d’exercer dans le milieu agroalimentaire, commercial, ou encore des métiers de la santé relatifs à la nutrition et à la qualité de l’alimentation.

Quelle différence y a-t-il entre un diététicien-nutritionniste et un médecin nutritionniste ?

Tous deux spécialistes de la nutrition, ces deux professionnels ont pourtant suivi des études différentes et occupent deux fonctions bien distinctes. Un médecin nutritionniste, souvent abrégé en nutritionniste, est un médecin ayant choisi de se spécialiser dans la nutrition. Après son cursus de médecine, celui-ci a donc obtenu, en plus, un diplôme universitaire (DU) de nutrition après une formation nutritionniste. Un diététicien, lui, n’a pas le titre de médecin.

Le diététicien peut exercer en collaboration avec un médecin-nutritionniste dans un hôpital ou à son propre compte dans un cabinet. Un médecin généraliste peut prescrire à son patient de consulter un diététicien afin de procéder à un rééquilibrage alimentaire.

Comment décrocher un poste avec des perspectives d’évolution certaines ?
Le Village de l’Emploi : Pourquoi faire confiance à cette entreprise ?