Data management et data governance : guide pratique

Le data management ou gestion des données est un nouveau domaine qui met l’accent sur l’information en tant que médias numériques. La data governance ou gouvernance des données devient essentielle à un moment où la production de données est difficile à ralentir. Avant de débuter un projet Big Data, les entreprises souhaitent et doivent pouvoir maîtriser cette conception. Bien que les termes data management ou data governance soient fréquemment utilisés de façon interchangeable, ce sont des programmes complètement différents. 

Data management : une expérience informatique

Si vous ne disposez pas d’une gestion des données efficace, le reste du monde des données n’est pas disponible. Contrairement à la data governance, la data management est quelquefois considérée comme un programme informatique conçu pour organiser et vérifier les sources de données afin qu’elles soient fiables, accessibles au bon moment si les utilisateurs les trouvent. Sur le plan administratif, les équipes informatiques en charge de la data management peuvent s’appuyer sur un ensemble personnalisé et complet de théories, pratiques, systèmes et processus (boîte à outils complète) pour collecter, valider, archiver, protéger, organiser, et traiter les données. Enfin, si les données ne sont pas traitées convenablement, elles sont susceptibles d’être endommagées, ou inutilisables et totalement inutiles. Notez que la gestion des données couvre tout le cycle de vie d’un ensemble de données, de la création originale à l’élimination totale des données.

Pour information, si vous êtes maintenant à la recherche d’un cours informatique, rendez-vous sur le site www.formationinformatique.info.

Quelques enjeux du data management

Le data management est extrêmement important pour les sociétés dans tous les domaines de leur activité. Cela devrait permettre une vision structurée et stratégique de toutes les données de l’entreprise. Le but est d’accroître la productivité et d’améliorer la performance globale de la société. Découvrez quelques enjeux de la gestion des données.

La qualité des données est le fondement de la gestion des données. Une mauvaise qualité des données crée des risques et des coûts essentiels pour votre société. Des données non actualisées ou incorrectes peuvent altérer la connaissance client. L’entreprise réagit plus lentement à l’environnement. Les opérations sur des données non qualifiées ne sont pas valides. Cela influence directement les décisions prises. Le but est d’assurer la traçabilité, la cohérence et l’exactitude des données pour satisfaire les besoins des utilisateurs métiers.

La sécurité des données est étroitement liée à la qualité, et constitue un enjeu essentiel dans la gestion des données.La sauvegarde des données informatiques a été constamment une préoccupation majeure des entreprises. Elle a grandi en recevant des ensembles de données volumineuses. Le data management doit garantir la sécurité et la confidentialité des données dans l’infrastructure informatique de l’entreprise. 

Data governance : une stratégie commerciale

Si le data management est la logistique des données, la data governance est votre stratégie data. La gouvernance des données est censée être plus holistique et plus large que la gestion des données, puisqu’il s’agit d’un programme commercial essentiel, la gouvernance d’entreprise nécessite des principes qui peuvent être atteints au mieux par un consensus dans la société.

L’objectif de la data governance est de fournir des réponses spécifiques sur la façon dont une entreprise peut identifier les atouts financiers des données et établir des priorités en réduisant le risque commercial associé aux données non valides.

Pour la data governance, il est nécessaire de déterminer les données qui sont susceptibles d’être utilisées dans chaque scénario. Ce qui est indispensable pour définir réellement quelles données sont acceptables : quelles sont-elles, où sont-elles utilisées et collectées, dans quelle mesure elles doivent être exactes, quelles règles suivre, qui est inclut dans les différentes parties des données. La gestion des données est censée surpasser l’informatique et impliquer les parties prenantes de toute l’entreprise. Pour assurer la fiabilité et la sécurité des données, la gouvernance nécessite l’implication d’acteurs de tous les secteurs. Prenez en compte l’alternative : si tous les silos d’entreprise abordent leur stratégie de données différemment, le dernier résultat sera déroutant et peut ne pas être suffisamment complet pour être utile.

Les meilleures pratiques de la data gouvernance

Pour assurer une meilleure gouvernance des données, il vaut mieux considérer quelques dimensions clés :

La disponibilité des données : elles sont censées être archivées dans le système informatique et disponible pour tout utilisateur. Cela comprend leur fournir un accès sécurisé et leur permettre de les modifier ou non, en réduisant les erreurs possibles. Cette gestion des droits est accompagnée d’une copie des données, qui permet de maintenir la qualité du service en cas de panne du service ou de perte. Les utilisateurs doivent également être informés de tels cas.

L’intégrité des données : ce concept doit être lié à la disponibilité. De cette manière, les données ne seront pas modifiées ou détruites pour les garder cohérentes, pertinentes, fiables et valides. Celles-ci incluent la vérification de la qualité de l’enregistrement sur le périphérique de stockage, la transmission, etc.

Comment décrocher un poste avec des perspectives d’évolution certaines ?
Le Village de l’Emploi : Pourquoi faire confiance à cette entreprise ?