Comment bénéficier d’un compte personnel de formation ?

Compte personnel de formation

Un compte personnel de formation est un dispositif créé en 2014, mais mis en place que depuis janvier 2019. Il remplace le système DIF ou Droit Individuel à la Formation qui permettait aux salariés d’avoir une, ou plusieurs formations. La différence entre ces deux systèmes, c’est que le CPF est un droit qui est attaché à la personne du salarié, tandis que le DIF est un droit qui est attaché au contrat de travail. Le cpf a pour but de fournir plus de formations aux salariés, aux jeunes diplômés, ainsi qu’aux chômeurs. Il assure également la sécurisation des parcours des salariés. Cependant, le compte personnel de formation est cautionné en euros si auparavant cela se faisait par heures. Son alimentation se fait selon les services effectués durant l’année précédente.

Qui peut bénéficier du cpf ?

Ce système est fait pour toutes personnes ayant un numéro de sécurité sociale certifié. Il est ouvert aux chômeurs, mais aussi aux salariés, et est accessible dès l’âge de 15 ans (début de l’année d’apprentissage). Dès qu’un contrat d’apprentissage est signé à cet âge-là, les heures peuvent être cumulées. Le cpf est également ouvert aux conjoints collaborateurs, aux fonctionnaires : fonction territoriale et hospitalière, fonction publique,…à ceux qui exercent des professions libérales et aux travailleurs indépendants non salariés. Son accréditation se fait comme suit : pour les salariés : 500 euros/an, plafonné à 5000 euros. Pour ceux qui n’ont pas atteint le CAP-BEP : 800 euros/an, plafonné à 8000 euros. Il est possible pour un titulaire d’un compte cpf formation qualifiante, de choisir la formation qu’il souhaite suivre et l’organisme dans lequel il veut être. La manipulation se fait à partir d’une application téléchargeable et utilisable sur un smartphone. Ainsi, le titulaire du cpf pourra bénéficier d’un compte formation individuel.

Les démarches à suivre

En tout premier lieu, il est important de chercher la formation qui pourrait mieux vous convenir. Cela vous permettra de reprendre un nouveau départ au cadre professionnel ou tout simplement vous former dans quelque chose qui pourrait complémenter votre activité actuelle. Une fois que vous en aurez trouvé, assurez vous que c’est une formation éligible cpf. Ensuite, vous devriez déposer votre demande auprès de votre conseiller Pôle Emploi ou votre employeur. C’est l’OPCA ou Organismes Paritaires Collecteurs Agréés rattaché à votre activité qui prendra en charge les frais de la formation. L’obtention du cpf est expressément facilitée pour que chacun puisse avoir un avenir prometteur. Que vous recherchiez une formation cpf diplômante, et que vous souhaitiez que vos heures soient prises en charge par l’OPCA, ne vous en faites pas, vous serez correctement accompagnés.

Comment alimenter et mobiliser son compte cpf ?

Un compte cpf est alimenté selon les heures de travail effectuées par les salariés et limité à 150 h pendant 8 ans. Pour les salariés à temps partiel, les calculs se font au prorata des heures travaillées. Pour les salariés à temps plein, le compte est crédité à 120 h soit de 24h/an pendant les 5 premières années. Ensuite, pour atteindre les 150 heures, le compte est alimenté de 12h/an durant les 3 ans qui suivent. Un salarié peut mobiliser son compte sans faire une demande à son employeur lorsqu’il est hors de son temps de travail. Par contre, si celui-ci est dans son temps de travail, il doit se procurer d’une demande qu’il présentera à son employeur. Ce dernier a 30 jours pour donner sa réponse. Si une réponse n’est pas communiquée dans ce délai, la demande peut être considérée comme approuvée. Il existe des cas qui font preuve d’exceptions et qui ne nécessitent pas un accord de l’employeur. Ce dernier ne peut donc pas refuser la demande si un de ces cas figure dans la demande.

Quelle est l’utilité du bilan de compétences ?
Suivre une formation à distance : avantages